Bismillah – Au Nom d’Allah

Bismillah – Au Nom d’Allah

Bismillah. Salam Aleikoum, c’est toujours avec “bismiLlah” que l’on commence les grandes choses. Je tenais que mon premier article de ce blog parle du jour de Arafat, le meilleur des jours de l’année chez Allah. Et comme ce blog est le fruit d’une longue introspection (on en reparlera inshAllah), il fallait que je commence par le nom d’Allah, alors c’est parti: BismiLlah…

Arafat tu nous manques!

C’était en 2015. J’avais dormi à Mina. Puis, le matin, j’avais pris mes affaires et je suis sorti de la tente avec les autres pèlerins de mon groupe pour attendre l’autocar qui devait nous mener à Arafat. Enfin, ce n’était pas tout le groupe, car les plus téméraires d’entre nous étaient parti à pied…

je serais bien parti avec eux, mais ma femme s’était blessée aux pieds… ce fut un mal pour un bien, car il s’est avéré que l’équipe des marcheurs ne nous ont rejoins que tard dans l’après-midi. Ils n’arrivaient tout simplement pas à trouver notre tente à Arafat.

Il faut dire que tout se ressemble là-bas SubhanAllah !

Le Mont de la Miséricorde

Moi-même j’ai voulu aller sur « jabal Rahma » (le mont de la miséricorde; le fameux monticule rocheux que l’on voit sur les photos et les vidéos du jour de Arafat) pour me tenir debout et invoquer Allah. Je suis parti seul avec mon épouse. Tout en avançant, je m’assurait de prendre des repères: la grande route qui traverse la plaine de Arafat, le dispensaire médical, le post de sécurité, les toilettes…

Tout était facile. En arrivant là-bas, la moindre parcelle du rocher était déjà prise. J’ai réussi à trouver un bout de rocher non occupé qui devait culminer à 60 cm du sol! Au moins c’était fait!

Nous sommes restés la a faire des invocations durant un moment, priant allah de nous pardonner nos péchés et de réaliser tous nos vœux les plus pieux. Pour parvenir au mont, nous sommes passés par les camps de plusieurs nations et continents… SubhanAllah c’était impressionnant!

Les mets et boissons du camp des iraniens avaient attirés toute mon attention. J’ai même réussi à me faire offrir un thé haha.

Retour au campemement

Le soleil commençait à baisser, il était temps de retourner au camp. Je me rappelais de tous les repères que j’avais pris, mais olala, malheur, la route qui traversait toute la plaine, il yen avait plein, et encore plus de dispensaires et de toilettes! Nous étions perdus…

Nous avons marché pendant près d’une heure, peut-être plus, demandant aux soldats et autres organisateurs où se trouvaient le camps français. A chaque fois que je voyais un repère que j’avais pris, j’espérais que c’était le bon. En vain. Le soleil était sur le point de se coucher, et ô miracle, nous avons finit par trouver. Alhamdulillah. Trouver son chemin nécessite de la patience.

Petit Oubli…

Nous avons juste eux le temps de monter dans l’autocar qui nous conduisît à Mouzdalifa, en oubliant notre repas et nos réserves d’eau… Mouzdalifa sans eau, vous connaissez ? Mais ça c’est une autre histoire.

Qu’Allah nous donne la sagesse et la bonne compréhension de la religion. La langue arabe fait partie des moyens pour se rapprocher d’Allah. Notre rapport avec la religion, avec le Prophète, صلى الله عليه و سلم، ses Hadiths, et avec le coran, s’en voient transformés. Alhamdulillah.

Inscription au séminaire intensif d'Ibn Ashir​


www.muslimpreneur.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :